16/06/2019 Lindemans Prize

Le premier flight de quatre joueurs prend le départ vers 9:00. Tous gonflés à bloc en espérant faire des étincelles. Espoir souvent déçu par les trous 6 et 15 qui sont les trous du diable. Personnellement ma carte est souvent malmenée sur ces deux trous.
Maintenant que le départ a sonné les pieds dans la rosée et la tête au soleil on entame le premier trou. Une seule balle sur le green ! Pas Bieeeen ! Mais ne nous plaignons pas, trois des quatre font le par. Au suivant ! Le trou 2 réputé comme étant difficile, si on peut en croire le stroke index… LOL.
Trop court ou un flirt avec les branches du séquoia, une seule balle sur le green, celle de Sam. Pas de birdie pour Sam ni pour Serge qui, pour sa part, après avoir touché tous les recoins du green parvient avec 5 coups à mettre la balle dans le trou. Bien que le stroke index (S.I.) du trou 2 soit 1 et au retour 2 ce n’est pas le trou le plus difficile (à mon humble avis). Le trou 6 ou le trou 15 (S.I. : 17 et 18), malgré qu’ils soient répertoriés comme les plus faciles, sont souvent catastrophiques pour les scores des joueurs de première catégorie. Ces trous, en langage commun, ont des petits noms comme « The Devil’s Hole », « The Card Killer », « The Hole of Death » ou tout autre nom imaginable mais peu apprécié.
Dans notre flight c’est Thierry qui par une croix paie l’addition aux trous 6 et 8.
Après le premier tour les files s’installent aux greens et c’est un Sam déçu qui, pour gagner sa croûte, doit nous quitter avant la fin des hostilités. Au trou 17, Pascal, le sponsor, vint nous communiquer qu’au 18 il avait organisé un « nearest to the pin ». Bien dommage pour le flight mais aucun des trois rescapés n’a déposé sa balle près du drapeau, voire sur le green, et aucun n’a pu (c’est leur faute) participer au prix NtP.
Pas de soucis, on profite d’un bon petit verre à la terrasse, au 19e trou, là où nous sommes les meilleurs.

Passons maintenant à la remise des prix :
Pascal nous avait préparé une belle table de prix. Comme il se doit pour un brasseur, les bières de fruit Lindemans ne pouvaient manquer à l’appel. Ces bières, véritable spécialité de la région, ne se sont jamais confinées à l’Europe ni aux Amériques, et Lindemans est l’honoré représentant Belge des bières de notre pays en Asie. Les Chinois et Japonais sont très friands de ses bières aux fruits et surtout du dernier-né « SummerBerry » sur base de lambic et de fruits rouges, Lindemans fait un tabac en Asie. Déterminé à voguer sur la vague du gin et sous l’impulsion de Maurits, Lindemans s’est associé à la distillerie De Moor à Alost pour développer deux gins. Le premier est un gin clair et le second un gin avec le distillat de Cerises Vieille Cuvée Renée. Ils se dégustent avec un Tonic water neutre ou en cocktails ou éventuellement en combinaison avec du Prosecco ou tout autre additif selon le goût.

Les résultats :
Ladies I
Premier brut Anne Massaux avec 26 points brut ou 35 net. La première en net est Liliane Crassaerts et la deuxième en net Mireille Draps.
Men I
Premier brut Alain De Visscher qui joue 60 brut, suivi par Lucien De Taeye avec 56 net.
En deuxième net on trouve André Berghmans avec 57 et ensuite Denis avec 58 net.
Ladies II
Birgit Knuts joue un beau 36 Stblf mais insuffisant pour améliorer son hcp ; comme deuxième nous avons Leen Willems avec 35 Stblf.
Men II
Le premier en Men II est Jean-Bosco Bertrand qui joue 41 Stblf ; ensuite c’est Jorne Vercamert avec 40 Stblf et comme troisième Marc De Baets avec 37 Stblf.
Après les résultats on annonce le nearest to the pin gagné par Michel Clément avec 2,10 m.
Le sponsor avait encore un prix à tirer au sort, et c’est Jacques Paul, tout émotionné, qui vient chercher son prix sous un tonnerre d’applaudissements.
Que serait une fin de remise des prix sans Nelly? Ben oui, elle aussi était parmi les lauréats !
Ce n’était pas encore terminé!
Pour faire connaitre les produits de Lindemans nous avons encore pu goûter un verre de l’amitié tout en fraicheur. Nous avons pu goûter leur dernier-né et, il faut le signaler, il est très très bon ! Si vous n’étiez pas présent il faut l’essayer, chers amis.
Cher Pascal, à ta santé et à celle de Lindemans, un très grand merci pour ce sponsoring.
Chers amis, SANTÉÉÉÉÉÉ!

Scroll to top