21/10/2018 Shootout Men

SHOOT OUT MEN 2018

QUARTS DE FINALE
13h30
Il fait un temps magnifique ce samedi 13 octobre lorsque les joueurs entament leur 1/4 de finale à 9 heures.
Serge Sironval joue son premier Shoot Out et chacun a l’impression que c’est le stress de jouer sous l’oeil attentif des spectateurs qui lui fait rater 2 approches faciles, ce qui entraîne son élimination dès le premier trou, bientôt rejoint par Frédéric Roïal, battu par Patrick Hannecart au barrage sur le green du 9. Alain Draps quittera prématurément le jeu au barrage du troisième trou qui l’opposait à Patrick (encore !) et Alain Stubbe. Le fils de Frédéric, Fabien, aura quelques difficultés avec les obstacles du green 6 et rejoindra son père parmi les spectateurs… Au cinquième et dernier trou de ce premier groupe, Alain Stubbe envoie sa balle hors limites, ainsi que sa balle provisoire. Il joue finalement 9 sur ce trou et est éliminé mais sera repris en 1/2 finale pour remplacer Christian Groulus (absent et excusé). Il rejoint ainsi Stijn, Walter et Patrick qui se sont qualifiés pour la 1/2 finale.

15h00
Il n’y aura pas de joueur éliminé lors du jeu du premier trou du groupe de 11 heures car, Alain Borbouse ayant dû déclarer forfait (blessure), ce groupe ne se compose que de 7 joueurs. José Iglésias, arrivé tard comme à son habitude, sera cette fois le premier à quitter la partie… Michel Clément sera ensuite victime d’un barrage à quatre, sa balle ayant touché une branche et atterri dans le bunker du green 7. Le trou suivant (72 m vers le green du 6) nous offrira un barrage très spécial (à vrai dire unique dans l’histoire du Shoot Out) : 5 joueurs – 4 balles sur le green – 1 balle juste en dehors du green – les 5 joueurs terminent le trou en 3 coups donc barrage à 5 ! Lors du barrage, 2 joueurs envoient leur balle hors limites et doivent donc rejouer un barrage à 2 puisqu’il ne faut qu’un seul joueur éliminé par trou. C’est Philip Van Tilborgh dont la balle sera sur le green mais 1,5 m plus loin que celle de Wim Claesen qui verra s’envoler ses espoirs de jouer la 1/2 finale. Wim, Denis et Laurent se qualifient pour la 1/2 finale, accompagnés par Daniel Abraham, repêché pour remplacer Daan (désisté et excusé).

DEMI-FINALES
9h00
Étienne Bosmans a été trahi par son nouveau système de réveil et prévient qu’il lui est impossible d’arriver avant 9h20. Il n’y aura donc pas de joueur éliminé au premier trou. Philippe Breuls fait une virgule sur le green du 9 et est ainsi le premier à quitter la partie, suivi par Alain Stubbe qui joue un coup de trop durant le troisième trou. Walter devra s’incliner lors du barrage qu’il joue contre Alain De Visscher dont la balle effleure le drapeau et s’arrête à 1,5 m du trou ! Wim Claesen, au départ du tapis du 3, est bien placé (mais dans le rough) pour jouer son deuxième coup, mais son attaque du drapeau est trop puissante et sa balle file hors limites, lui ôtant toute chance d’être le dernier qualifié pour la finale. Dommage pour ce « rookie » dont le jeu très sûr avait impressionné non seulement les joueurs mais aussi tous les spectateurs/connaisseurs  déjà présents en ce dimanche matin.
Martin, Samm, Andrew, Stijn et Alain De Visscher sont qualifiés pour la finale.

11h00
Michel Maquestiau joue un barrage contre le spécialiste du genre, Patrick Hannecart, et doit quitter le jeu trop vite à son goût… Qui écrira un jour l’amertume du joueur qui se voit éliminé au premier trou du Shoot Out ? Nouveau barrage au trou suivant pour Patrick auquel se frottent Denis et Laurent. C’est cette fois Laurent qui s’incline au terme de ce barrage, épreuve toujours redoutable qui met les nerfs des joueurs à rude épreuve ! Daniel Abraham rate le petit putt qui lui aurait évité le barrage suivant avec Léo et, vous l’aurez deviné, Patrick. Et c’est Daniel qui fait les frais de ce xième barrage. Encore un barrage, sur le green du 9 cette fois : mano a mano entre père et fils ! Koen doit s’incliner devant la superbe approche de Jovi, pas le moins du monde impressionné par cette épreuve ! Il faut dire qu’il est le deuxième plus jeune joueur  à avoir gagné le Shoot Out, à l’âge de 16 ans (Guillaume l’a remporté quand il avait 14 ans !). Le dernier joueur éliminé de cette seconde 1/2 finale n’est autre que Patrick qui, avec une balle hors limites au départ du tapis du 3, voyait s’envoler ses chances de faire un nième barrage, au grand soulagement de ses adversaires…

FINALE
Denis est la première victime de la finale. Sa balle a atterri dans le bunker du 7, mal placée ; au coup suivant, elle va se loger dans la haie, balle injouable, etc. et 2 coups de trop que pour espérer jouer un barrage. Le niveau de jeu est élevé, et Samm jouera un coup de trop sur le green du 6, que 4 joueurs termineront en 3 coups ! Le même score que réaliseront Guillaume, Léo et Martin sur le trou suivant (154 m vers le green du 9), alors qu’Alain De Visscher joue son premier coup trop court et qu’Andrew rate un putt facile, ce qui les oblige à jouer un barrage dont Andrew sortira vainqueur. Andrew jouera encore un barrage sur le green du 4, en compagnie de Stijn et de Martin, barrage qui sera fatal à Stijn, alors que les 3 joueurs avaient chacun joué un superbe coup. La dure loi du Shoot pour Stijn qui, lui aussi « rookie », nous a montré toute l’étendue de son talent ! Un autre barrage après le jeu très technique du green 1 (92 m), tout en toucher… C’est Martin qui en fera les frais cette fois-ci. On joue ensuite du tapis du 3 vers le green du 6, un « par 5 » de 280 m en dog-leg ! Guillaume et Léo le joueront en 4 coups ! Andrew met sa première balle dans l’eau, mais tout peut encore arriver sur ce trou plein de dangers… Andrew sera sauvé par Jovi dont la balle a atterri dans le bunker de green. Sa balle frappée hors limites lui imposera un score de 9, quand Andrew joue 8 ! Ne restent alors plus en jeu que Guillaume et Léo, les « djeunes », et Andrew et Guy, qui défendront l’honneur des « moins jeunes »… Un barrage contre Guillaume aura raison de la belle résistance d’Andrew au septième trou, sur le green du 8. On rejoue ensuite le green du 6, pour mettre à rude épreuve les nerfs des 3 joueurs qui composeront le podium… mais dans quel ordre ? C’est Guy qui finit par lâcher prise et quitte la compétition en félicitant les deux jeunes joueurs pour la belle maîtrise qu’ils ont démontrée durant toute l’après-midi.
On termine évidemment, comme c’est le cas la plupart du temps, par le départ derrière le green du 6 vers le green du 9 (185 m). Au premier coup, Léo est sur le fairway du 1, bien placé. La balle de Guillaume est juste avant le green du 3. Léo doit faire une approche comme il en a déjà fait des dizaines, mais sa balle reste sur le fairway ! Guillaume doit jouer une balle basse dans l’ouverture vers le green, et il réussit un coup de maître en arrêtant sa balle à 3,5 m du drapeau ! Léo joue son troisième coup et place sa balle à 1,5 m du trou. Le suspense est à son comble ! Si Guillaume ne rentre pas son putt, Léo doit rentrer le sien pour jouer le play-off ! Mais Guillaume ne tremble pas et rentre le putt qui lui donne la victoire, la seconde en 2 ans.
Les applaudissements nourris de tous les spectateurs remercient les deux joueurs pour le splendide spectacle qu’ils nous ont offert. Il faut préciser que Guillaume a joué les 9 trous en 30 coups (moyenne 3,3) et Léo en 32 coups (moyenne 3,5).

En résumé, ce Shoot Out 2018 aura été une édition de haute volée, avec de belles découvertes : Wim et Stijn, et Léo ainsi que Martin qui confirment leur aspiration à reprendre le flambeau des mains des autres jeunes ayant déjà remporté le trophée, à savoir Guillaume et Jovi. Le dernier Shoot Out a avoir été gagné par un « moins jeune », c’était en Alain De Visscher en 2013 ; avant cela il faut remonter à 2009 avec la victoire d’Andrew. Avant 2009, pas de victoire d’un « full djeune » (Kevin avait 26 ans quand il a gagné en 2006).

Rendez-vous est déjà donné à tous les participants (et participantes) l’année prochaine pour nous faire encore vivre d’aussi belles émotions que celles que nous avons vécues durant ce Shoot Out 2018.

Roger

Scroll to top