13/09/2018 Interclubs seniors Men II Div 4 Fagnes vs Steenpoel at Wellington

La journée était belle ce jeudi 13 septembre pour notre première rencontre d’interclubs.
Température idéale, un peu de vent, mais aussi une équipe du Royal Fagnes (Spa) très sympathique.
Les handicaps étaient plutôt en leur faveur, entre 14.2 et 17.8, alors que nous avions 2 joueurs ayant un hcp au-delà de 20… dont notre « rookie » de l’année, « Frans » Huget.
Menés 2 down au trou 4, Frans et Philip Van Tilborgh gagnaient 4 trous d’affilée pour finalement mener 1 up au turn. Leur match est resté équilibré jusqu’au douzième trou mais nos deux joueurs ont eu une baisse de régime et ils ont dû s’incliner au trou 17 sur le score de 3 et 2.
Alain Borbouse et Stéphane Javaux ont contrôlé le match sans réel problème durant tout l’aller. Au retour, eux aussi ont vu leur niveau de jeu baisser dangereusement. Menant + 1 au 13 et au 15, ils ont eu l’occasion d’être dormie en menant + 2 sur le green du 16 mais ils n’ont pu que partager ce trou. Il faut croire que cela a continué à leur trotter dans la tête car leurs adversaires ont empoché le gain du trou 17 en le jouant, il faut le dire, paisiblement et sans stress aucun. Situation donc : square au départ du trou 18.

Stéphane a eu quelques difficultés à sortir du rough dense bordant le fairway de ce trou tandis qu’Alain envoyait son deuxième coup 3 mètres à droite du green, à hauteur du drapeau. Son approche mettait sa balle à 2 mètres du trou et, après que les adversaires aient raté l’occasion de terminer en 4, Alain, après avoir analysé sa ligne de putt avec le conseil avisé de Stéphane, Alain donc rentrait son putt qui donnait la deuxième victoire de notre équipe…
… car, je n’en avais pas encore parlé, mais Denis et Étienne avaient déjà terminé leur match, alors qu’ils avaient pris le départ du dernier match. Ils avaient mis les choses au point dès le début du match : 3 ups après 3 trous, 5 ups au turn ! Et 3 trous plus tard, leur contrat était rempli avec panache : victoire 7 et 6 ! Il faut dire que, si l’un des deux était un peu moins performant sur un trou, l’autre était là pour aussitôt rétablir la situation… Que demander de plus ?

Bref, une bien belle journée : un terrain en parfait état, de chouettes adversaires… et la victoire en prime !

Roger, votre capitaine heureux… et soulagé…

Scroll to top