28/09/2017 Interclubs Seniors Steenpoel Vs De kluizen at Anderlecht Men II Div. 4


Nous venons d’apprendre que le vaisseau « STEENPOEL » vient de s’échouer au large des récifs bordant la petite île « DE KLUIZEN ». Heureusement, tout l’équipage est sain et sauf, même si certains sont encore sous le choc de ce funeste accident. Chacun est d’ailleurs prêt à se réengager lorsque leur navire bien-aimé aura été remis à flot. Le capitaine, enveloppé dans des couvertures et un verre de grog à la main, nous a confié qu’il n’avait douté à aucun moment de la fidélité de son équipage. Il sait depuis toujours que chacun connaît son rôle et le remplit le mieux possible, quelles que soient les circonstances. Invité à nous aider à comprendre les raisons de ce naufrage, il nous a dit que les autorités de « DE KLUIZEN » avaient sans doute installé récemment des défenses non encore répertoriées sur les cartes les plus récentes. »

Notre journaliste vedette, G. Laniouz , a déjà contacté le spécialiste maison pour qu’il nous parle un peu plus de ce vaisseau et de son équipage. Laissons la parole au Professeur A. Lavoil :

– A. Lavoil : « Eh bien, cela fait bien longtemps que ce vaisseau fait parler de lui, et toujours en bien, je le précise. C’est surtout depuis 2013 qu’on relate les superbes courses auxquelles il a participé et qui font l’admiration de ses supporters. »
– G. Laniouz :  » Depuis 2013, dites-vous ? »
– A. Lavoil : « Eh oui ! Depuis 2013 ils sont chaque fois parvenus à élever leur niveau de compétence, ce qui nous permet de dire qu’ils sont chaque année montés de catégorie. Nous savons que pas mal de personnes les soutenaient moralement et espéraient que ce voyage-ci soit aussi réussi que les précédents. Le sort, aidé en cela par la belle organisation de « DE KLUIZEN » en aura décidé autrement… Mais il faut ajouter que l’équipage était un peu diminué cette fois-ci : Lucien, leur doyen blanchi sous le harnais, a entamé la course avec un poignet douloureux. Denis, un marin pourtant expérimenté, semblait ne pas pouvoir trouver ses marques. Heureusement, Roland connaissait parfaitement la région et la paire inédite qu’il formait avec son jeune ami Stéphane a maîtrisé toutes les embûches semées sur leur route. Philip Van Tilborgh ne parvenait pas à compenser le manque de régularité de son équipier et ils devaient baisser les bras et laisser la barre à Denis et Philippe Breuls. Philippe a donné le meilleur de lui-même mais les défenses déjà nommées de « DE KLUIZEN » ont fini par avoir raison de leur parcours : ils se sont échoués sur le 19e écueil après avoir évité les hauts-fonds et déjoué tous les pièges tendus sur leur trajet ! »
– G. Laniouz :  » C’est donc une véritable catastrophe que vous me…
– A. Lavoil : « Non, Monsieur, non et encore non ! Vous n’êtes pas sans savoir que la grandeur de l’homme réside dans sa capacité à se relever quand il a été abattu… Eh bien, l’équipe de ce vaisseau possède en elle toutes les capacités pour démontrer, et ce dès l’année prochaine, qu’elle pourra à nouveau affronter de nouveaux défis… et les réussir haut la main !
– G. Laniouz : « Merci, Monsieur Lavoil, nos lecteurs seront donc attentifs aux exploits futurs de ce vaisseau « STEENPOEL » et de son magnifique équipage !

DERNIÈRE MINUTE

« Nous apprenons à l’instant que Alain Borbouse, membre de l’équipage jusqu’à l’année dernière, était arrivé sur les lieux (aux environs du 14e parallèle) au cours de lutte de ses anciens compagnons. Il a été rejoint peu après par Étienne qui n’avait pas participé à cette course mémorable. Mais leurs encouragements n’ont, hélas, pas permis d’aider suffisamment le vaillant équipage de leur cher bateau en péril… »

Roger (par liaison satellite)

Scroll to top